Converse : une renaissance réussie grâce à un marketing ciblé autour de la  » Youth Culture « 

Pour l’anecdote, saviez-vous que la marque Converse est née suite à la chute dans des escaliers du créateur américain Marquis Mills Converse. Il décida de créer une semelle en caoutchouc pour éviter de glisser. C’est là qu’est née la marque et son concept mythique.

Elle se veut une marque visant les sportifs (principalement les basketteurs), mais à travers le temps son image a évolué et est devenue plus urbaine et jeune.

Mais elle a également dû faire face plus tard, au début des années 2000, à la concurrence des marques montantes sportives tels que Adidas, Nike ou Puma. Elle s’en sortira par la suite grâce au rachat de la marque par Nike.

La méthode de communication de Converse a été et reste toujours l’utilisation de personnes d’influences, de célébrités pour promouvoir leurs modèles. Le premier a été le mythique Chuck Taylor dans les années 20.

Sans titre

Source : BasketSession

Mais ce n’est que quand James Dean décide de porter les fameuses « Chucks » en 1950 que la chaussure devient une chaussure de ville. Les gens (jeunes adultes et adolescents) vont alors s’identifier à lui et à ses chaussures. C’est à partir de ce moment-là̀ que l’identité́ de la chaussure va changer suite aux différentes stars et personnalités qui vont se l’approprier.

2

Source : Coolspotters

Aujourd’hui, la Converse représente la nostalgie et la rébellion, qui sont devenues des motivations chez les jeunes et les moins jeunes, à acheter les All Star, remises en vente en 1996 avec le logo signature Chuck Taylor.

Evidemment, elle est également un accessoire de mode incontournable à notre époque actuelle dans toutes les classes qui est due à son succès auprès des célébrités qui influencent directement sur les tendances de mode actuelles que ce soit chez les jeunes ou chez les nostalgiques de leur jeunesse avec des Converse aux pieds.

3

Crédit photo : Jun Sato/WireImage

Mora Nezam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *